Vous êtes ici : Accueil > Productions agricoles > Elevage > Autres productions > Production porcine

Production porcine

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

La filière porcine

La filière porcine française doit retrouver de la compétitivité et restaurer la confiance des citoyens et des consommateurs dans un contexte en évolution :

  • Baisse de la consommation en Europe...
  • Dynamiques de zones de production (Etats Unis, Espagne)…
  • Bassins de consommation en évolution (Russie, Chine)…
  • Révolution numérique dans les métiers de la filière…

L’outil de Recherche - Développement et Innovation est au service de tous les métiers de la filière. Son expertise répond aux défis de :

  • Modernisation des entreprises,
  • Création de valeur par une adaptation aux marchés nationaux, européens et mondiaux,
  • Retour à une dynamique de la consommation par des offres diversifiées de produits,
  • Mise en avant des performances économiques, sociales et environnementales de la filière,
  • Confiance des consommateurs dans un aliment riche en protéines contribuant à l’équilibre nutritionnel des repas,
  • Compréhension par les citoyens des métiers qui assurent l’élevage et l’élaboration des produits du porc.

La filière doit également s'adapter pour répondre aux orientations professionnelles, aux politiques publiques et aux besoins des entreprises :

  • Evolution de ses compétences,
  • Implication dans l’innovation,
  • Développement de son offre de services, y compris à l’international,
  • Participation aux appels d’offres nationaux et européens,
  • Insertion dans des réseaux de partenariat français et européens,
  • Mobilisation de nouveaux supports de communication : applis, e-learning, réseaux sociaux...

L'IFIP, au service des métiers de la filière porcine élabore une protéine de choix pour nourrir les hommes

 

La Filière Porcine Meusienne :

Les systèmes porcins meusiens sont essentiellement des systèmes "Naisseur-Engraisseur" avec la fabrication des aliments à la Ferme. Il existe aussi une unité de sélection TOJAPIGS SARL et trois multiplicateurs. L'effectif meusien est de 4000 truies présentes soit en moyenne 250 par élevage.

Réglementation des émissions industrielles - Directive européenne

Les pratiques des élevages porcins ou avicoles ont un impact sur l’environnement, notamment en émissions d’ammoniac, de poussières et d’odeurs. Pour réduire ces émissions, la directive européenne relative aux émissions industrielles (dite IED) doit être appliquée progressivement dans les 4 années qui viennent.

Présentation de la Règlementation (à télécharger ici) 

Pour accompagner les éleveurs, la Chambre d'agriculture avec la participation de la DDCSSPP, a organisé une réunion de présentation, mercredi 23 mai 2018.


Synthèses d'Etudes (réalisées par les Chambres d'agriculture de Bretagne)

  • Sept équipements de ventilation économe en énergie évalués en bâtiment d'engraissement
    Etude sur les consommations d'énergie en engraissement de 7 équipements économes en ventilation.
    Synthèse à télécharger

  • Prélèvement d'eau et production de lisier des porcs à l'engrais alimentés en soupe
    La consommation d’eau et la production de lisiers de porcs en engraissement alimentés en soupe ont été mesurées dans les stations de Guernevez et Crécom. Des préconisations sont formulées pour permettre l’abreuvement en permanence des porcs alimentés en soupe, qui est une exigence réglementaire. 
    Synthèse à télécharger

  • Taux de pertes et croissances des porcelets en maternité dans les stations expérimentales porcines de Crécom et GuernévezLe suivi est réalisé dans les deux stations expérimentales porcines des Chambres d’Agriculture de Bretagne : Crécom (22) et Guernevez (29) entre janvier et mai 2017. Il porte sur 117 truies pour 1992 porcelets nés totaux. Le taux de pertes, en moyenne de 20,7 % sur nés vifs entre la naissance et le sevrage, dépend de la parité (primipare/multipare) et de la taille de portée. La croissance des porcelets, en moyenne de 231 g/jour d’allaitement pour un sevrage à 28 jours, dépend de l’élevage, de la parité (primipare/multipare), de l’accompagnement alimentaire des porcelets sous la mère et de la quantité d’aliment consommé par la truie.
    Synthèse à télécharger

  • Exposition des travailleurs en élevage de porcs à l'ammoniac et aux particules : résultats du projet AIR ELEVEUR
    Le travail en élevage, et plus particulièrement en bâtiment, expose les éleveurs et leurs salariés à des niveaux potentiellement importants de particules fines et d’ammoniac. Quels sont les niveaux d’exposition aux particules et à l’ammoniac ? Y-a-t-il un risque pour la santé des travailleurs ? S’il existe, comment prévenir ce risque et se protéger ? Enfin comment sensibiliser au mieux les travailleurs en fonction de leur attitude face au risque ? Répondre à ces questions, tels étaient les objectifs du projet AIR ELEVEUR. 
    Synthèse à télécharger
     
  • Evaluation des pertes d'azote et de carbone des filières de gestion de déjections porcines associées au raclage en V
    Le raclage en V est un système mécanique d’évacuation fréquente des déjections qui a fait ses preuves. Il permet de réduire jusqu’à 40% les émissions d’ammoniac et 10% les émissions de méthane au bâtiment. Cependant, cela peut se traduire par une augmentation de la teneur en azote et en carbone des effluents produits engendrant un risque d’accroissement des émissions ultérieures (transfert de pollution vers le stockage et l’épandage). Pour répondre à cette problématique, les pertes gazeuses sur l'ensemble de la chaîne de gestion des déjections issues d'un bâtiment équipé d'un raclage en V ont été étudiées.
    Synthèse à télécharger

contacts

Besoin d'informations ?
Un conseil personnalisé ?

Pascal CARILLET
Responsable de l'équipe Elevage. Chargé de mission productions ovine et porcine
 Tél : 03.29.83.30.01 / 06.75.75.30.12

SENSIBILISATION SUR LA PESTE PORCINE AFRICAINE

La Région Grand Est étant une zone sensible d’un point de vue sanitaire compte tenu de sa position transfrontalière et des mouvements réguliers d’animaux (porcs et sangliers), vous trouverez ci-joint 6 fiches de sensibilisation sur la Peste Porcine Africaine. Ces fiches sont à destination des différents acteurs : les chasseurs, les détenteurs de cochon de compagnie, les éleveurs de porc, les éleveurs de sangliers, les intervenants en élevage et les transporteurs de porc. Elles reprennent les grandes lignes de cette maladie virale, les principales recommandations et les contacts des DDPP du Grand Est en cas de suspicion.


Fiches de  sensibilisation (à télécharger) :

Pour tous renseignements : Pascal CARILLET

Actualités

lundi 04 février 2019

Déploiement d’une stratégie offensive pour préserver le statut Indemne de la France. Point de situation sanitaire en date du 1er février

Bien être animal

Le bien-être animal constitue une forte attente sociétale. Aussi, la profession porcine, avec l’ensemble des autres filières animales, s’est engagée aux côtés du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, du monde professionnel et du monde associatif dans une stratégie ambitieuse pour le bien-être des animaux en France. La responsabilisation des acteurs des filières d’élevage à tous les niveaux est un des axes forts de cette stratégie globale nationale.

Dans son plan de filière, la filière porcine a récemment réaffirmé l’importance du bien-être animal. Ainsi, elle a fait le choix de rappeler à tous les normes minimales règlementaires concernant l’abreuvement des porcs, l’apport de lumière dans les porcheries et l’accès aux matériaux manipulables, mais surtout de donner à chacun les outils pour vérifier la bonne mise en œuvre de ces normes minimales.

Le réseau Coop de France, la Fédération Nationale Porcine, l’Interprofession Nationale Porcine, la Chambre Régionale d’Agriculture de Bretagne, l’IFIP, les réseaux vétérinaires et l’ANSES (pour l’abreuvement) ont co-construit des fiches conseils synthétiques, rappelant les exigences règlementaires, les bonnes pratiques et des recommandations. Elles sont destinées aux éleveurs de porcs, pour leur apporter des outils globaux d’appréhension du bien-être de leurs animaux, au quotidien.