Vous êtes ici : Accueil > Actualités > GRIPPE AVIAIRE Infos

GRIPPE AVIAIRE Infos

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Le département de la Meuse en risque modéré

En Meuse, le niveau de risque est abaissé à « modéré ».

Ce passage en niveau de risque « modéré » implique le maintien de la mise à l’abri des volailles uniquement dans les zones à risque particulier définies par l’arrêté du 16 mars 2016 relatif aux niveaux du risque épizootique en raison de l'infection de l'avifaune par un virus influenza aviaire hautement pathogène >> liste des communes concernées par ce maintien des mesures.

En dehors des zones à risque particulier, les restrictions de déplacements et les interdictions de rassemblement d’oiseaux sont à présent levées.

La vigilance et l'application des mesures de biosécurité pour protéger les élevages de volailles restent cependant indispensables.

Au-delà de l’évolution du niveau de risque, la virulence et la répétition des crises IAHP qui touchent l’Europe et la France et leurs conséquences en matière de dépeuplement, amènent à étudier de nouveaux moyens préventifs en complément de la biosécurité et de la surveillance.

C’est dans ce contexte qu’une étude vaccinale est lancée ce 10 mai en France sur des palmipèdes. A l’heure actuelle, aucun vaccin pour les palmipèdes n’est disponible pour lutter contre l’influenza aviaire hautement pathogène. L’étude consiste à acquérir des données sur la capacité de deux vaccins candidats à protéger les palmipèdes et à limiter l’excrétion et la diffusion du virus. Elle sera conduite sous contrôle de vétérinaires, de l’Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse, de l’ANSES et des services de l’Etat.

La France et les Etats membres de l’Union européenne poursuivent en parallèle les discussions au niveau du Conseil, sur la vaccination