Vous êtes ici : Accueil > Environnement > Directive Nitrates > PPFN, cahier d'épandage et bilan post-récolte

PPFN, cahier d'épandage et bilan post-récolte

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Plan Prévisionnel de Fertilisation Azotée et cahier d'épandage

La mise en œuvre du Plan Prévisionnel de Fertilisation Azoté (PPFN) est décrit dans le référentiel de mise en oeuvre de l'équilibre de la fertilisation azotée du 6ème programme de la directive Nitrates et est résumé dans les mesures 3 et 4 consultables sur le site de la DREAL.
Le PPFN s’applique sur toutes les parcelles situées en zone vulnérable.

Pour réaliser le PPFN et le cahier d’épandage (le réalisé) conformes à la Directive Nitrates, 3 possibilités vous sont offertes :

  • Vous doter du logiciel Mes Parcelles où vous aurez la possibilité  de réaliser aussi votre registre phytosanitaire, vos états de stocks, vos coûts de production…
  • les élaborer avec un conseiller de la Chambre d’Agriculture (coordonnées ci-contre)
  • Les réaliser à partir des modèles mis à votre disposition ci-contre

Méthodes de calcul

Pour le département de la Meuse, la méthode utilisée est celle du bilan avec coefficient apparent d’utilisation.

Pour toutes les cultures, les éléments pris en compte sont les suivants :

  • Type de sol
  • Moyenne olympique (moyenne des 5 dernières années excluant la meilleure et la moins bonne)en fonction du type de sol. En cas d’absence d’une année, prendre la 6ème année. A défaut, prendre l’objectif de rendement défini par l’arrêté.
  • Précédent cultural
  • Devenir des résidus du précédent (paille enfouies/élevées)
  • Apport régulier ou non de matière organique


Détail pour chaque culture :

  • Colza d’hiver : Prise en compte de l’état de développement du colza : Poids estimé sortie hiver (Kg/m²). Précision demandée : le colza est-il associé à un couvert de légumineuses gélif.
  • Blé tendre d’hiver : Prise en compte des besoins en azote en fonction de la variété implantée.
  • Orge d’hiver : Prise en compte des besoins en azote selon la destination de l’orge d’hiver : brassicole ou fourragère.
  • Cultures de printemps : Prise en compte de la composition du couvert (avec ou sans légumineuses) ainsi que son état de développement.
  • Prairies : Prise en compte du mode d’exploitation de la prairie (pâture, ensilage, foin).
  • Autres cultures : Certaines cultures ont une dose plafond à ne pas dépasser (tournesol, pois)

Bilan post-récolte

Le bilan post-récolte est à réaliser en interculture longue dans 2 situations :

  • Si la récolte du précédent est avant le 1er septembre, la couverture du sol n'est pas obligatoire si le faux semis ne peut être réalisé qu'après le 1er septembre.
    Une déclaration à la DDT est à réaliser (modèle à télécharger ci-contre) et un bilan post-récolte est à remplir (voir document ci-contre à télécharger)
  • Si la récolte du précédent est après le 1er septembre, la couverture du sol n'est pas obigatoire. Le bilan post-récolte est à remplir.

Notre offre de service

contacts

Besoin d'informations ?
Un conseil personnalisé ?

Audrey BAUCHET
Conseillère Agro
Tél : 03.29.83.30.86 / 06.77.73.16.68

Gérer son plan d'épandage avec Mes Parcelles

Il est possible de gérer les informations de son plan d’épandage sur un outil informatique.
Avec le logiciel « Mes Parcelles», vous visualisez votre parcellaire ainsi que les zones d’aptitude à l’épandage. Le plan d’épandage est intégré dans « mes p@rcelles » ainsi que le cahier d’enregistrement des pratiques de fertilisation (le réalisé), le prévisionnel de fertilisation et le bilan post-récolte. Une cohérence parfaite avec votre plan d’épandage et les documents de contrôle !

Contact : Audrey BAUCHET _  03.29.83.30.86 / 06.77.73.16.68